Les carnets de Babette

Voici une idée de l'ambiance de la cave de l'Auberge de L’Âtre où je poursuis avec plaisir, quelques écrits sur le vin, réalisés depuis plus de 25 ans

Télécharger
BOURGOGNE GASTON RAVAUT.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Chez André et Marie "naturellement vins" à Blannay près de Vézelay

Chez André et Marie - Caviste à Blannay près de Vézelay "Naturellement Vins"

Dans la même semaine, la Grèce privilégie mon esprit entre vins, culture et bières. Ce début d'été y est sans doute pour quelque chose !

Alors prochainement vous trouverez quelques écrits sur une dégustation qui s'est faite chez mes amis André et Marie Bargès "Naturellement Vin" à Blannay dans l'Yonne juste à côté de la maison.

A l'occasion d'une promenade dans la région, n'hésitez pas à vous arrêter chez eux sans oublier de prendre RDV. Au plaisir de vous voir ou vous revoir lors de ces belles soirées sur le beaujolais mais pas n'importe lequel car je vous assure que nous retrouvons l'ambiance des vrais fêtes en goûtant ses vins authentiques.

Télécharger
DEGUSTATION JURA AVRIL 18 sans photo.pdf
Document Adobe Acrobat 3.1 MB
Télécharger
2VAL DE LOIRE 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 4.6 MB

Télécharger
BOURGOGNE JANV2018.pdf
Document Adobe Acrobat 4.6 MB
Télécharger
BOURGOGNE CHABLIS GRAND CRU2018.pdf
Document Adobe Acrobat 7.6 MB

Télécharger
CHAMPAGNE DEC.pdf
Document Adobe Acrobat 6.3 MB

vos soirées champagne

L'Auberge de l'Atre se fera un plaisir de vous organiser une soirée champagne pour vos proches, amis. Un cadeau sympathique à offrir pour fêter un anniversaire...

Téléphonez à Francis Salamolard au 03 86 32 20 79


Télécharger
JOURNEE TRUFFE.pdf
Document Adobe Acrobat 70.9 KB
Télécharger
VALLEE DU RHONE 3NOV17.pdf
Document Adobe Acrobat 9.9 MB

Les dégustations

En parcourant le vignoble Jurassien et celui de la Bourgogne, mon grand plaisir est de laisser ma plume suivre le lissage de mes pensées, recherches, inventions, petites histoires drôles ou poétiques pour des reportages partagés avec ceux qui se rassemblent autour d'une belle table, celle de l'Auberge de l’Âtre dans le Morvan à laquelle je participe dans l'année. Je partage avec vous, quelques approches de régions différentes ci-dessous.

Site de l'Auberge de l'Atre : www.lauberge-de-latre.fr


Télécharger
BOURGOGNE JUIN17.pdf
Document Adobe Acrobat 962.5 KB

Télécharger
VINS DE L YONNE 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 8.6 MB

Télécharger
La route des vins Tonnerrois Irancy Préh
Document Adobe Acrobat 3.9 MB

Télécharger
JURA AVRIL17.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB


Télécharger
ST VINCENT VEZELIEN 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 27.7 KB

Télécharger
1VALLEE DU RHONE JANV17.pdf
Document Adobe Acrobat 531.6 KB


Télécharger
BORDEAUX ROUGE ET BLANC.pdf
Document Adobe Acrobat 729.3 KB
Télécharger
BOURGOGNE BLANC EXCEPTIONNEL.pdf
Document Adobe Acrobat 293.8 KB


Télécharger
ORIGINE DU CHASSELAS.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB


Télécharger
CHASSELAS TEXTE.pdf
Document Adobe Acrobat 141.3 KB


Télécharger
LE CHASSELAS.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB


Télécharger
BOURGOGNE 15 JAN16.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Télécharger
ALBERT BICHOT.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB
Télécharger
DEGUSTATION 22JANV16.pdf
Document Adobe Acrobat 6.8 MB

Reportages inachevés

Grands Crus Chablis

Sortie Jura

Vallée du Rhône

 

Télécharger
VINS DE L'YONNE.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB


Petit historique du vignoble de la région qui promet chaque année de très belles ressources et de riches découvertes.

La présence de la vigne à Vézelay et dans les environs remonte à l'époque gallo-romaine. Des vestiges d'un temple dédié à Bacchus découverts sous l'église Saint-Etienne à Vézelay ainsi qu'un sarcophage recreusé dans une colonne romaine décorée de grappes mis à jour à Asquins témoignent de cette antériorité.

L’implantation d’un monastère de Bénédictins à la fin du IXe siècle et l’essor de l’abbaye de Vézelay qui devient un grand centre de pèlerinage et le départ d’un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle apportent une forte expansion au vignoble.
Acheminé par voies d’eau en empruntant la Cure puis l’Yonne, le commerce du vin de Vézelay se développe sur Paris et trouve son apogée au XVIIIe siècle. Le phylloxéra qui touche la région à la fin du XVIIe sonne la disparition du vignoble.

Le vignoble renaît dans les années 1970 grâce à une poignée d’agriculteurs passionnés et se développe peu à peu à Vézelay et dans les villages alentours. Depuis lors, les vignes de Vézelay ont retrouvé leur place sur les pentes les plus ensoleillées dominant la vallée de Cure.
Pour ses vins blancs, le vézélien a reçu son identité propre au sein de l’appellation Bourgogne en 1985 et Bourgogne Vézelay en 1996. Quelques pieds de Pinot noir permettent aussi une production confidentielle de vins rouges.

 

L’appellation Bourgogne Vézelay est attribuée aux vins blancs produits sur quatre communes de production : Vézelay, Asquins, Saint-Père et Tharoiseau. Élaborés à partir du cépage Chardonnay, les bourgognes Vézelay présentent une robe or clair. Ils sont frais et légers, aux arômes floraux et aux notes discrètes de menthe.

 

Grand Auxerrois : une gamme variée d’appellations

 

Le Grand Auxerrois rassemble une multitude de petits « vignobles » très anciens, aujourd'hui regroupés en quatre terroirs.
• L'
Auxerrois recouvre une dizaine de communes, au sud et au sud-est d'Auxerre.
• Plus à l'est, au-delà de Chablis, les vignes du
Tonnerrois habillent la vallée de l'Armançon, rivière arrosant la petite ville de Tonnerre.
• Dans le Sud du Grand Auxerrois, autour de Vézelay, Asquins, Saint-Père et Tharoiseau, vous êtes au cœur du
Vézelien.
• Enfin, les coteaux du
Jovinien dominent la cité de Joigny, au nord d'Auxerre.

 

Sur ces terres calcaires, vous goûterez des vins produits à partir de cépages bourguignons typiques : Chardonnay et Aligoté en blanc, Pinot Noir et Gamay en rouge, pour les plus connus. César (vin rouge), Sacy ou Melon (vins blancs) sont plus exceptionnels. A noter : très ancien cépage bourguignon, le César est parfois présent en légères touches dans quelques cuvées d'Irancy.
Une exception à
Saint-Bris : les vignerons élaborent des vins blancs très aromatiques avec le Sauvignon.

Le Grand Auxerrois offre à la Bourgogne toute une palette d'appellations, notamment des appellations Régionales spécifiques :

  • Appellations Villages : Irancy, Saint-Bris

  • Appellations Régionales propres aux Grands Auxerrois : Bourgogne Chitry, Bourgogne Côte Saint-Jacques, Bourgogne Coulanges-la-Vineuse, Bourgogne Côtes d'Auxerre, Bourgogne Tonnerre, Bougogne Vézelay

 

PRESENTATION GEOLOGIQUE ET GEOGRAPHIQUE DES QUATRE COMMUNES VITICOLES DU VEZELIEN

Les finages d’Asquins, Saint-Père, Tharoiseau et Vézelay s’étendent sur les terrains sédimentaires d’âge secondaire, formant les assises du Bassin Parisien. Cependant entre Terre-Plaine à l’est, Bazois au sud, plateaux de Basse- Bourgogne au nord et à l’ouest et Morvan au sud-est, le Vézélien forme une petite région au paysage bien individualisé.

Le contact entre les terrains sédimentaires, de résistances différentes et le massif cristallin se traduit par un relief de côtes dominant la dépression périmorvandelle, affecté par un escalier de failles, (s’élevant vers le horst morvandiau au sud-est) qui, s’il ne se manifeste pas très visiblement dans la topographie, a favorisé une action nuancée de l’érosion sur des compartiments portés à des niveaux différents. La continuité de la côte est en outre rompue par la percée conséquente de la Cure dont le cours suit localement le tracé de l’une de ces failles.
A l’ouest (rive gauche de la Cure), la côte est couronnée de calcaires résistants du bathonien supérieur, encore largement préservés, en dépit des entailles des vallons obséquents (Vau Flot, Ru du Vaufront, Combe Bourier, etc…) qui érodent le bathonien inférieur et isolent les buttes témoins de Vézelay, de l’Ermitage et du Mont Liboeuf. Au-dessous, l’affleurement des calcaires durs et bajociens se traduit par un ressaut, qui s’abaisse vers le nord et disparaît sous les alluvions à Asquins.

Dans le compartiment intermédiaire (celui de Gros Mont et Brûle Goué), les calcaires du bathonien supérieur, largement entamés, ne couronnent plus que les buttes témoins de Gros Mont, La Tournelle et Brûle Goué. Le ressaut du bajocien domine de longs versants au profil concave, déblayés dans le lias supérieur et moyen qui affleurent beaucoup plus largement qu’à l’ouest de la faille de la Cure, dans le compartiment inférieur, où il est d’ailleurs noyé sous les alluvions anciennes et modernes.

Dans le compartiment oriental (Tharoiseau), le bathonien inférieur n’est plus protégé par le Bathonien supérieur (qui ne subsiste plus qu’au Montmartre sur le finage de Vault-de-Lugny). La côte du Bajocien est fortement marquée. Le Lias affleure dans toute son épaisseur. L’inclinaison des couches permet l’apparition de la petite côte du calcaire à gryphées géantes (Domérien supérieur) au sud de Tharoiseau.

Taillé dans une longue série sédimentaire où s’alternent des roches de résistances différentes, l’entonnoir de la Cure resserré au nord, largement ouvert vers le sud, se perçoit comme un amphithéâtre où l’érosion a aménagé une succession de buttes et de talus étagés dans un dénivelé d’environ 200 mètres où les expositions au sud et à l’est prédominent en raison de la dissymétrie de la percée de la Cure. L’ensemble de ces buttes et de ces questas confèrent au site de Vézelay, un paysage qui lui est propre au sein de la Bourgogne et participe à l’identité de ses productions viticoles.

HISTORIQUE

 

La présence de la vigne à Vézelay et dans les environs remonte à l’époque gallo-romaine (fin du Ier siècle – début du IIème siècle après JC) ainsi que dans de nombreuses régions françaises. C’est le moment où la citoyenneté romaine a été largement donnée, accordant ainsi les droits de plantation qui lui étaient liés. Cette implantation est d’autant plus certaine que l’administrateur impérial était alors originaire de Campanie, région réputée pour ces vins. C’est d’ailleurs de cette période que datent les premières traces de la vigne. En effet, les vestiges d’un temple dédié à Bacchus ont été découverts sous l’église Saint-Etienne à Vézelay. Un sarcophage recreusé dans une colonne romaine décorée de pampres et de grappes a été mis à jour à Asquins.


A partir de cette époque, un véritable engouement pour la vigne motive l’ensemble de la population locale. On a assisté à la création d’un GFA qui regroupe 250 actionnaires, ce qui en fait un des plus importants de France. Celui-ci replante 16 ha. entre 1988 et 1991. 1990 voit la naissance de la Cave Coopérative et d’une vingtaine d’exploitations viticoles.
Toutes ces structures, mises en place pour assurer le renouveau du vignoble du Vézelien montrent combien cette action fut liée à une volonté générale de la population locale.
En 1997, un arrêté ministériel reconnaît l’appellation Bourgogne Vézelay pour les vignes situées dans l’aire d’appellation Bourgogne des communes d’Asquins, Saint-Père, Tharoiseau et Vézelay.
Cette reconnaissance n’est valable que pour le cépage Chardonnay. Elle va toute fois permettre au vignoble de voir sa notoriété s’installer petit à petit au côté d’appellations plus anciennes de l’Yonne.
Pour compléter l’action du Syndicat des Vignerons du Vézélien, la Confrérie des Quatre Coteaux voit le jour en 2002. Sa mission est d’organiser les festivités qui ont trait à la tradition viticole et de représenter le vignoble de Vézelay.